lundi 8 octobre 2018

LARMES


Dans le brouillard épais qui inonde ce monde,
Une complainte s’élève, triste et monotone,
S’empare de notre âme, la contemple et la sonde,
Pour s’éloigner au son d’un orage qui tonne.
La voix de la raison s’élève, puissante et forte,
Elle appelle l’homme digne, à enfin se regarder,
Les croyances tombent comme des feuilles mortes,
Pour daigner s’occuper de lointaines terres glacées.
On aime humer l’air frais et doux comme la plume,
En se vidant la tête de tous les dogmes passés,
Les nuages peu à peu, ont remplacé la brume,
Lourds des souffrances que l’homme a endurées.
Il pleut sur un monde, nouveau et insouciant,
Lavant le sol trop sec, depuis bien trop longtemps,
La vie pleure de joie devant des temps nouveaux,
Des jours où l’on pourra, entendre chanter l’oiseau,
Et la larme du monde, devenue la larme de la vie,
Tombe, coule et se mêle, aux larmes de la pluie.
Claude Lepenseur mars 2012

12 commentaires:

  1. Alors vivement ce monde nouveau... et le chant des oiseaux et une pluie d'automne. Il est important de toujours garder l'espoir. Bises alpines et belle journée.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Claude
    On aurait envie d'y croire ...
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ton poème et l’illustration charmante de la ramasseuse de messages perdus....

    RépondreSupprimer
  4. coucou claude
    oh lalala je le trouve magnifique ton poème
    passe une bonne semaine avec ta princesse
    gros bisous
    je vais lire les autres poèmes

    RépondreSupprimer
  5. Même sous les pluies de larmes on peut trouver des messages d'espoir!
    ton poème en est la preuve!

    RépondreSupprimer
  6. Claude mon mot vient de partir. Je reviens plus tard même si tu le lis que demain, je dois sortir Titi. Super idée pour les marrons. Je te dirai plus tout à l'heure. bisous nani

    RépondreSupprimer
  7. Re bonsoir Claude. Un poème plein d'espoir. La vie pleure de joie … C'est magnifique ! Je me souviens d'avoir pleuré de joie et de bonheur. Comme quoi les larmes ne sont pas toujours un signe de souffrance. Les mères pleurent de joie lorsqu'elles donnent naissance à leur enfants. Les couples pleurent de joie lors de leur mariage et lorsqu'ils partagent des moments beaux à eux. Mais oui, dans ce monde si dur qui devient parfois insensible, il faut espérer qu'un jour cela sera meilleur.
    Bisous Claude et belle journée de mardi ! Câlins à Fifille et à Marie !!! nani et Titi

    RépondreSupprimer
  8. Toujours d'actualité, ton beau poème mais l'optimisme s'en est envolé ...
    Les larmes sont devenues rouges, bien trop souvent.
    Bon mardi, frisquet ...
    Bisoux, cher claude, ainsi qu'à ta chérie ♥ ♥

    RépondreSupprimer
  9. Nous pouvons heureusement retrouver, à la fin, un optimisme salvateur ...

    RépondreSupprimer
  10. Il y a toujours une petite lueur d'espoir il suffit de bien regarder !
    Merci de ce joli poème
    Gros bisous et bon après midi
    MITOU

    RépondreSupprimer
  11. bonjour Claude , que de beaux textes tu as écrits merci pour de les partager !! et parfois triste ... belle journée A+

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude