mercredi 8 août 2018

LA PEUR


Je m'insinue en vous, me nourris de vos erreurs,
J'aime votre crainte, ma force c'est votre peur,
Je sème d'abord le doute, le nourrit sagement,
Puis reste à l'écoute de tous vos sentiments,
Je laisse un peu de fiel pour tout alimenter,
Je sais être patiente avant de récolter.
J'adore quand je vous sens vite vous perturber,
Par la venue d'un inconnu ou celle d'un étranger,
Si je vous vois accueillants, j'utilise des leurres,
Cherchant à ce que l'amour ne touche votre cœur,
Que j'aime vous voir sombrer devant les trahisons,
Toutes les vilenies nourrissent ma passion.
Je viens vous faire croire que vos amis trahissent,
Vos doutes et rancœurs viennent et me nourrissent,
Je réussis toujours à vous bloquer le cœur,
Mon plus gros plaisir est de coucher avec l'horreur,
Qu'elle jouissance de vous voir sous mon emprise,
Votre destruction est le but que je vise.
Vous n'y pouvez rien, je reste à l'honneur,
Ce n'est pas pour rien que l'on me nomme peur.
Claude Lepenseur octobre 2013

13 commentaires:

  1. Ne pas laisser nos peurs prendre le dessus sur la raison ....
    Bonne journée Claude
    Pour te repondre sur mon article , le Festival est du 3 ou 12 aout ..tu vois il y a de quoi faire ...Sourires

    RépondreSupprimer
  2. coucou claude
    me voila enfin sur ton blog avec la chaleur je suis pas courageuse hein
    c est dur la peur a vivre je trouve moi
    passe un bon mercredi avec ta petite princesse gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  3. bonjour claude ,



    bonjour claude ,
    un mot si petit, un mot du quotidien, un mot de tous les jours, un mot, La peur moi c'est la peur de la nuit celle des jours très cours avec amitié monette


    RépondreSupprimer
  4. Beau texte
    La peur n'arrête pas le danger !
    bonne journée
    arlette

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Claude ! Que bien dit sur la peur. J'ai lu cela et me suis souvenue que la peur peut être bénéfique parfois ...
    Les bienfaits de la peur.

    "La peur est un sentiment qui apparaît quand nous expérimentons quelque chose de nouveau. Comme par exemple, la première fois que vous prenez la parole ne publique ou la première fois que vous sautez en parachute. Mais après cette peur, une fois que vous l’avez surpassé, il va se passer quelque chose d’exceptionnel. Car elle est la frontière de votre zone de confort. Plus vous sortez de votre zone de confort, plus elle s’agrandit. Plus elle s’agrandit, plus vous avez envie d’en sortir. Vous vous trouvez donc dans un cercle vertueux d’apprentissage.

    Un fois que vous êtes sortit de votre zone de confort, vous allez acquérir de nouvelles connaissances, de nouvelles compétences. Refaire cette même chose qui se trouvait à l’extérieur de votre zone, se fera plus facilement et agrandira donc votre zone de confort"
    Connaissant un peu ce sentiment que je ne sais pas si c'est pareil que l'angoisse, je peux dire que parfois c'est comme un gilet de sauvetage.
    Espérons la pluie sans des catastrophes pour les gens. Bisous nani

    RépondreSupprimer
  6. Ton texte est vraiment magnifique !
    La peur, tellement bien décrite et pourtant, c'est un sentiment que je n'ai éprouvé que très rarement.
    Par contre, il m'est arrivé d'être angoissée, pire que la peur, je crois ...
    Bon jeudi, avec toujours une bonne température, ni trop, ni trop peu ...
    Par contre, il pleuviote, ce matin, mais vraiment petite bruine !
    La pelouse ressemble à un champ de paille et seuls les arbres sont encore verts ...
    On passe un temps fou à arroser (On a un puits) mais plus de corvée de tonte.
    Pour moi, calme plat, avec toujours mon dos en vrac et mon kiné en vacances !
    Bisoux, cher claude, ainsi qu'à marie

    RépondreSupprimer
  7. Je crains plus l'angoisse que la peur, le rejet des mauvais traitements donnés sans raison, la froideur des sentiments, les peines infligées ou oui la peur d'un avenir de souffrance ou de manque...
    Bises Claude

    RépondreSupprimer
  8. Texte édifiant, oh oui la peur a jalonné mon parcours de vie, encore maintenant, peur pour les enfants pourtant adultes, peur qui étreint sans raison, alors je la nomme " blues " et que nenni c'est un leurre car ce blues se nomme peur !
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  9. C'est vraiment ça la peur!
    Et en te lisant les souvenirs de peurs reviennent en vrac dans la mémoire!

    La peur une araignée géante qui t'enserre et t'étouffe peu à peu

    RépondreSupprimer
  10. Canaliser et utiliser ses peurs à bon escient est plus difficile que les laisser nous envahir mais il faut tenter de les surmonter et de les dépasser! ☺☺

    RépondreSupprimer
  11. La peur ... il y en a toujours un peu à quelque part au fond de nous je crois ...
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  12. Moi j'aimais bien les jeux à faire peur qu'on faisait quand on était enfant sinon elle est bien ancrée en nous là il faut savoir la maitriser pour ne pas courir à la catastrophe que ca devienne une hantise et une angoisse permanente
    Marie

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude