jeudi 22 mars 2018

TON FRÈRE


Je suis passé chez toi, j'ai frappé à ta porte, j'ai frappé à ton cœur,
Je voulais un lit, la chaleur d’un bon feu, juste un peu de douceur.
Tu ne veux pas me recevoir! Moi dans ton logis, tu ne serais pas fier,
J’apporte la paix et l’amour, s’il te plait, ouvres-moi, mon frère!
Pourquoi veux-tu savoir si je suis de ton pays, si je suis de ta race?
La couleur de ma peau, si je marche dans tes traces?
Tu veux même savoir, la longueur de mon nez, le nom de mes dieux,
Est-ce si important, tout savoir avant d’accepter de parler à deux?
Ouvre-moi ta porte mon frère, Ouvre-moi grand ton cœur,
Ecoute ma prière, je suis ton frère, je t’apporte le bonheur.
Je suis un Homme, acceptes que nous marchions ensemble,
Je suis l'Homme de tous les temps, l'Homme qui te ressemble!
D’après un texte de René Philombé

18 commentaires:

  1. Pas simple cette démarche pour celui qui cherche un toit ..alors essayons d'ouvrir notre porte..
    Bises Claude

    RépondreSupprimer
  2. Beau texte mais ...oui il y a un... mais sait-on à qui nous faisons confiance ?
    Quand il y a eu déception, coups etc...
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  3. "Au clair de la lune, mon ami Pierrot
    Ouvre moi ta porte pour l'amour de dieu"...

    RépondreSupprimer
  4. De nos jours pas facile de faire confiance "aux frères qui passent" !
    Bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  5. Très beau texte mais, de nos jours, qui sont nos frères et qui sont nos ennemis ???
    Bonne fin de semaine.
    Le doc, obligé d'utiliser les grands moyens, m'a mise sous antibiotiques !
    Interdiction de sortir et repos absolu car ma tension est trop basse.
    En plus, avec le rhume et bronchite, j'ai perdu un peu de poids et, dans mon cas, il ne le faudrait pas ...
    Je vais donc rester sagement au repos et vous retrouverais lundi, sauf quelques petits passages, malgré tout car ça me manque trop de ne pas visiter vos blogs ...
    A lundi, de toutes façons et des gros bisoux, cher claude

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude je pense comme toi. Je crois que ouvrir une porte à l'autre c'est lui donner pas seulement à manger mais lui rendre sa dignité. Je parle des gens que je connais. De nos jours il faut être prudente mais il y a tant des autres façons d'ouvrir la porte !!! et en connaissant la personne pourquoi pas ! Belle journée. Je vois l'autre blog que je trouve très sympathique. Belle journée. Bisous nani. Je ne suis pas arrivé mais cela n'est pas grave pour le mail !

    RépondreSupprimer
  7. bonjour Claude , un beau texte si humain ... c'est comme la vie devrait être !!! merci belle fin de semaine A +

    RépondreSupprimer
  8. Un texte qui parle d'humanité et qui me fait penser à tous ces migrants que souvent l'on rejette par crainte de la différence. Alors qu'ils sont Hommes, comme nous. Belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  9. bonjour claude ,
    si tout le cœur des hommes était ta copie Sans être frères de sang, nous deviendrions des frères de cœur merci pour ce beau texte amitié monette

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Claude
    Comme il est beau ton poème !
    J'ai déjà ouvert ma porte et je le referais si l'occasion se représente ...
    Bon week-end

    RépondreSupprimer
  11. Ton poème est inspiré par une belle profession de foi. Merci mon frère.
    Bon samedimanche claude.

    RépondreSupprimer
  12. coucou claude
    ton poème veux dire beaucoup de chose
    il est très beau et je te donne une note 10/10
    gros bisous a toi et a ta princesse à lundi
    dany

    RépondreSupprimer
  13. bonsoir claude,très beau texte qui a du sens et realisme,hélas pour beaucoup se n'est pas le cas,nous avons tous le mm sang,bonne soirée,bisous

    RépondreSupprimer
  14. Accueil
    Humanité
    mais parfois la peur empêche d'ouvrir sa porte!

    RépondreSupprimer
  15. Bonne soirée, dans la sérénité après une journée spéciale, je ne suis pas sur mon ordi, donc vite, amicalement.

    RépondreSupprimer
  16. bonjour claude,
    Un très beau texte qui suscite réflexion, en effet... La fraternité commence dès qu'on ouvre sa porte, malheureusement, elle reste pour beaucoup encore fermée ,
    magnifique poème claude ,,,, avec toute mon amitié monette

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Claude
    Très beau texte, mais maintenant il faut quand même faire attention à qui on ouvre sa porte
    Je ne suis pas raciste, le père de mon fils ainé est de Trinidad, le père du second est égyptien !
    Va voir mon premier article de ce jour.
    pas trop le moral
    Bisou amical
    Chantou un peu perdue

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Claude de très beaux mots pour qu'enfin la fraternité frappe à notre porte, il me semble que je ne saurais l'ouvrir à tous , au vue des évènements d'hier, je sais , ce n'est pas bien, mis je te le dis comme je le pense, ceux qui aime la France sont les bienvenus mais ceux qui la détestent qu'ils partent! Amicalement à toi MTH

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude