samedi 10 mars 2018

LES NANTIS


Y en a qui ne seront jamais dans la merde,
Y en a qui n'auront jamais de problèmes,
Et ce sont souvent ceux-là même,
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent.
Le matin, quand il se réveille,
Il a du mal à quitter Morphée,
Il doit Pourtant justifier la paye,
Que son patron veut s'octroyer.
Ce n'est pas vraiment qu’il tienne,
A continuer de l'engraisser,
Mais aussi petite soit la sienne,
Il en a bien besoin pour manger.
Il fait des trous dans sa ceinture,
Un par jour pour tenter de gérer,
Le minimum que cette enflure,
Se croit obligé de lui céder.
Il le croise souvent devant l'usine,
Au volant de sa belle BMW,
De sa Porsche ou de son Alpine,
Suivant ce qu’il veut montrer.
Lui il gare son pauvre vélo,
Depuis qu'ils ont décrété,
Afin de relancer le marché de l'auto,
D'interdire aux poubelles de rouler.
Le patron, toujours fringué impec',
Les mains propres et jamais tachées,
Lui, ses mains, faut qu’il bosse avec,
Et ses neurones sont bien abîmés.
L’autre a des relations en politique,
Des plantes grasses qu’il faut arroser,
De celles qui jamais ne lui piquent,
Son pognon ou bien son chéquier.
Les nantis ont le cumul sympathique,
Leur fonction de maire et de député,
Développe la morale cathodique,
Et le chômage devient démodé.
Pas de scrupules avec l'ascenseur,
Qu'ils aiment entre eux se renvoyer,
Pas d’importance, puisque l'erreur,
C'est qu'il y en a trop dans l'escalier.
Combien de temps l’ouvrier va se laisser faire ?
Combien de temps restera t-il sans rien dire ?
Combien de temps le pauvre laissera faire ?
Les puissants feraient bien de réfléchir.
Y en a qui ne seront jamais dans la merde,
Y en a qui n'auront jamais de problèmes,
Et ce sont souvent ceux-là même,
Qui nous dirigent et qui nous gouvernent.
Claude Lepenseur, D’après la chanson d’Yves JAMAIT

19 commentaires:

  1. bonjour claude ,
    que ce texte est criant de vérité celui ci représente mon enfance ! mais malgré le sur travail de mes parents nous n'avons manqué de rien oui des monde de nantis Serions nous naïfs au point de croire qu'un nanti accepterait de voir un démuni rouler dans la même voiture que lui, de le voir
    posséder une aussi belle maison que lui en somme d'être aussi heureux que lui, sommes nous à ce point naïfs de croire que nos hommes
    politiques veulent changer cela. mais alors cela qu'adviendrait-il de ce cher Ego n'est ce pas. en somme je voulais dire par égocentrisme que ce mot reflète bien notre société !!!!!pessimiste oui je le suis mais il faut bien voir les choses comme elles sont !!!! avec toute mon amite + ma tite marie

    RépondreSupprimer
  2. Un texte criant de vérité sur une triste réalité... Merci. Et belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claude, tu as eu de chance de voir la verrerie de baccarat, je suis allée à Prague et je bavais devant les vitrines, c'est vraiment merveilleux et j'admire les créateurs et les maîtres verriers qui exécutent ces objets d'arts.En ce qui concerne ton texte je le trouve un peu démodé et dur. Il n'y pas du blanc d'un côté et du noir de l'autre. Beaucoup de patrons ne sont plus du tout comme le dit ce texte et heureusement. Il y aura bien sûr des exceptions partout !!!!! Pourquoi toujours dresser les uns contre les autres, car les uns ont besoin des autres et vice versa. Tu vois j'aime parfois philosopher même si je te choque, pardonne moi. Je te souhaite un bon we, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  4. Merci, je ne connaissais pas cette chanson!
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  5. coucou un texte plein de réalité beaucoup on de la chance d'âtre né avec une cuillère an argent dans la bouche
    jspr que tu va bien bonne soirée bise

    RépondreSupprimer
  6. Très bien dit, mais les nantis sont-ils plus heureux pour ça ?
    Je ne sais pas ...
    Même pas le plaisir de rêver à quelque chose qu'ils aimeraient avoir mais ne peuvent pas s'offrir !
    En plus, ils ont toujours des ennemis ... ce qui n'est pas notre cas. ;-)
    Tu vois, je m'amuse à prendre le problème à l'envers. :-)
    Le pognon ne donne pas tout.
    Et ils ne l'emmèneront pas avec eux, après leur mort ...
    Vaut mieux jouir des moments présents avec le peu que nous avons, au moins, nous, on sait que nos amis sont sincères et pas intéressés !
    Bon dimanche de repos, pour moi.
    La semaine prochaine va être très chargée.
    Bisoux, cher claude

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai, c'est trop vrai!
    Mais finalement le vrai bonheur est où?

    RépondreSupprimer
  8. Je rejoins Dom dans son commentaire , je ne les envie pas du tout et je doute que chez ces personnes qu'on peut trouver le bonheur ! et eux -mêmes le sont ils vraiment ?
    Bonne journée Claude
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. L'argent ne fait pas tout et il ne donne pas le bonheur qui est dans les petites choses de la vie, on a des choix à faire qui nécessitent des renoncements et puis la vie se charge bien de nous envoyer des malheurs, alors sourions et n'envions pas les autres, la vie est un don du ciel donné à tous... pour un moment passager !
    Bon dimanche Claude

    RépondreSupprimer
  10. Ouf, quelle galère ! un seul moyen ,peut-être, pour s'en sortir, la révolution ?

    RépondreSupprimer
  11. Les nantis ont toujours existé mais en ce moment il y a trop de choses à vendre, et les moins nantis ont à peine de quoi manger, regarde les retraités ayant cotisé 46 ans, à combien s'élève la retraite ?
    Pour Yves Jamait qui chante les déboires, mais que ses droits d'auteurs bloquent certaines vidéos, y a rien à comprendre.
    Amitiés, bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  12. bonjour Claude , ah oui c'est tellement vrai tout ça ! mais c'est le pot de terre contre le pot de fer , les petits perdrons tout le temps sauf si on s'unissait tous ? mais ça ! on le voit aux grèves ce sont ceux qui ne sont pas dans le besoin qui l'a font ! EDF et +++ merci pour ce texte !!! bon dimanche a+

    RépondreSupprimer
  13. Lettre à son Altesse Macron 1er ...

    Sire, je voudrais vous féliciter

    il en a fallu du courage

    Pour décider de ponctionner

    De leurs soi-disant avantages

    Tous ces bienheureux retraités.

    *

    Il est vrai qu'ils sont redoutables

    Et pour tout dire presque enragés

    Avec leurs béquilles,leurs bandages

    Sans parler des chaises percées.

    *

    Il y a même un bon côté

    Peu s'en iront à l'abordage

    Afin d'incendier l'Elysée

    Ou de construire des barrages.

    Et puis ils vont bientôt crever

    Alors pourquoi donc s'en priver ?

    *

    Peut-être vous a-t-il échappé

    Ce que fut leur enfance dorée?

    *

    La deuxième guerre mondiale

    Avec son lot de privations

    De bombardements,un régal

    Pour qui aime les films d'action.

    *

    Et ensuite ce fut l'école

    Où l'on passa bien peu de temps

    Pas comme certains guignols

    Qui n'en sortent qu'à 27 ans.

    *

    Souvent après c'était l'usine

    Où l'on entrait à 14 ans

    Quarante huit heures par semaine

    Quinze jours de congés payés ...

    Vraiment l'existence rêvée.

    *

    Votre service militaire

    Dites moi où l'avez vous fait ?

    Pour nous, 28 mois d'une guerre

    Trente mille jeunes y sont tombés

    Mais cela n'est pas votre affaire

    Pour le résultat qu'on connait.

    *

    Alors pourquoi donc se gêner

    Pressurons les tous ces nantis

    Pour pouvoir mieux distribuer

    Aux arrivants de ces pays

    Qui jamais n'auront travaillé

    Ni cotisé,que nenni.

    *

    Pour ce qui est du logement

    Mon Dieu que nous fûmes gâtés

    A six dans l'appartement

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Claude, un texte qui interpelle, et qui dit la vérité, j'ai connu mon père était tourneur sur métaux, je n'ai jamais manqué du nécessaire et j'ai eu plein d'amour, alors si nous avions eu plus d'argent aurions nous été plus heureux, j'en doute un peu, quand nous nous sommes mariés nous n'avions pas grand chose, serge a su exploiter et agrandir la modeste exploitation de ses parents, on est maintenant bien sûr "plus riches" mais surtout plus riches de transmettre à nos enfants le goût du travail , et on les entoure d'amour, c'est pas si mal tu ne trouves pas. Quand je pense aux petites retraites, je frémis, heureusement nous avons cotisé pour améliorer notre retraite d'exploitants, bien sûr nous ne sommes pas partis en vacances des semaines entières, quelques jours après le 15 Août, juste avant les vendanges. J'aime aussi beaucoup le poème de Mary Nord Amitiés du soir bonsoir MTH

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Claude
    Quand j'étais enfant, mon père m'a appris que pour être heureux il faut toujours regarder plus malheureux que soi-même et pas le contraire !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  16. CHANTOUVIVELAVIE
    Bonsoir Claude
    Ce texte est tellement vrai, hélas, il semble que les français baissent l'échine et acceptent de se faire tondre comme des moutons.
    A quoi cela sert-il d'avoir autant d'argent ? L'argent ne fait pas le bonheur, il faut juste avoir assez pour vivre correctement.
    Bonne fin de journée et déjà une bonne semaine
    Amicalement
    Chantou

    RépondreSupprimer
  17. bonjour claude ton texte est beau
    ça a toujours été comme ça et ça ne changera jamais
    bonne semaine avec ta princesse et gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  18. coucou des nantis il y as beaucoup sur cette terre
    bel écris faut trouver les mots
    heu pour mimine j'ai un griffoir
    bonne après midi bise

    RépondreSupprimer
  19. BOnjour claude, je venais voir si tu avait fait un nouvel article, j'espère que je ne t'ai pas froissé dans ma réponse... Je te souhaite un bon début de semaine, gros bisous.

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude