jeudi 30 novembre 2017

ASSIS AU BORD DU MONDE


Assis sur le bord du monde, il se dit, "si j'ai bien toute ma mémoire j'avais commencé une histoire, sur une nouvelle planète, je suis assis ici et je regarde ce que les hommes en ont fait. J'y avais mis des créatures de passage, j'avais mélangé les couleurs, je leur avais appris le partage, ils avaient accepté en chœur, tous toujours dans la même ronde. Je me souviens leur avoir dit, pour chaque fille une colline de fleurs, j'ai planté des arbres à pommes, ils y ont mordu de bon cœur, et partout je leur ai fait couler des rivières profondes.
Soudain toute la ville s'arrête, il parait que les fleuves ont grossi, je vois des enfants qui s'approchent, s'inquiètent, ils se demandent "pourquoi tous ces bruits?" Ils ont dépouillé leur planète, quelques irresponsables peuvent à tout moment détruire le paradis que je leur avais offert, la terre est souillée du sang d’innocents, quelques fous parlent en mon nom pour accélérer la destruction, des enfants se sacrifient pour détruire un maximum de vie, pendant que les dirigeants ne pensent qu’à leur confort et se gaussent de la misère qui les entoure.
Je suis assis sur le bord du monde, et je pleure de le voir tel qu’il est."

Texte réalisé d'après la chanson de Francis Cabrel

17 commentaires:

  1. Bonjour Claude
    Il y a de quoi faire un tel constat d'echec ...
    Cette chanson est très belle
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. bonjour claude ,
    la terre notre terre combien sommes-nous à comprendre cette terre silencieuse que nous foulons toute notre vie ,pourtant, c'est elle qui nous nourrit, elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie.. avec toute mon amitié monette

    RépondreSupprimer
  3. "Je suis assis sur le bord du monde, et je pleure de le voir tel qu’il est."
    ****
    Que dire de plus, sachons préserver ce qui reste encore de beauté dans notre monde

    RépondreSupprimer
  4. Il y a vraiment de quoi pleurer
    Mais comme les consciences semblent se réveiller
    Il n'y a plus qu'à espérer !!
    Bisous et bon après midi
    MITOU

    RépondreSupprimer
  5. Le Créateur désespéré par sa créature....

    RépondreSupprimer
  6. Déjà, la chanson est très belle mais ton poème tout aussi beau.
    Moi, j'ai l'impression d'être assise ... au bord d'un gouffre.
    D'un instant à l'autre tout peut basculer et nous entrainer tout au fond ...
    Bonne fin de semaine ... hivernale et bon début de mois !
    Bisoux, cher claude

    RépondreSupprimer
  7. coucou claude
    bon mois de décembre
    il est beau ton poème et j aime beaucoup la chanson
    gros bisous a toi et a ta princesse
    dany

    RépondreSupprimer
  8. bonjour Claude , ah oui un texte qui en dit long sur la vie et ce qu'elle est devenu ! bravo passe un beau weekend a+

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Claude
    Magnifique texte pour un amer constat, tu as superbement repris les paroles de la chanson de Cabrel, mais c'est plus Dieu qui est assis au bord du monde mais toi mais cela peut être chacun d'entre nous .
    Passes un bon we
    Amitiés à tous deux
    Nadine

    RépondreSupprimer
  10. Comment réussir à garder un peu d'optimisme ... ?
    "La Terre ne nous appartient pas, elle appartient à nos enfants". Sitting Bull

    RépondreSupprimer
  11. bonjour claude ,
    un bel article et surtout une jolie façon de nous dire que la nature c’ est aussi nous tous
    il est grand temps de se sensibiliser sans quoi dame nature ne risque de ne plus jamais être la même alors il y a mille raisons de protéger notre terre car c'est sur celle ci que nos enfants vont grandir !!!! avec toute ma sincère amitié monette

    RépondreSupprimer
  12. C'est une très belle chanson et ton texte l'accompagne justement!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Claude
    Je ne sais pas si c'est Dieu qui l'a créée mais bien vrai que c'est l'Homme qui la détruit !
    et il s'en rend compte bien tard ...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. bonjour claude ,
    merci pour tes visites te lire est toujours un plaisir avec tes textes criant de vérité oui regarder le monde ce monde que nous allons laisser à nos enfants L'homme est en train de saccager son paradis, quel gâchis!Eh oui, une gifle violente et sans pitié à à la Terre alors Dame Nature nous retourne la pareille avec toutes sortes d'intempéries bien sincèrement amicalement monette

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Claude,
    Je suis venu hier à maintes reprise sans succés, car en cliquant sur publier, mon com s'efface ! Si ca recommence, je t'en enverrai un sur mail.
    Joli texte qui fait réfléchir...
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  16. Je ne puis venir que ce jour, désolée, eh oui ce texte est beau, comme toujours.
    Amicalement et merci pour vos visites.
    Marie

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Claude, encore un très beau texte accompagné d'une chanson d'un chanteur que j'apprécie. Bonne journée Amitiés MTH

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude