dimanche 8 octobre 2017

TRÈS HAUT


J'avais dessiné un petit drapeau,
Il est devenu un petit oiseau,
M'entrainant tout la haut, très haut,
Un voyage étrange, mais que c'était beau.

Tu seras très bien, me dit le drapeau,
Mais moi je voulais finir mon tableau.
Si tu veux vraiment finir ton boulot,
Respire, respire, me cria l'oiseau.

Enfin j'ouvre les yeux, et je suis ko,
Je pense à ma mie, elle est mon héros,
Il ne faut pas que sa vie finisse en sanglots.
Maintenant réuni, on se remet au boulot.

Un petit nénuphar, parmi les roseaux,
Cherche à fleurir pour les rendre plus beaux,
Mais il n'oublie pas que la haut très haut,
l'attendra toujours un petit oiseau.

Claude Lepenseur, le 7 aout 2015

16 commentaires:

  1. coucou claude
    oh lalaal
    c est beau très beau claude bravo
    il faut bien lire entre les lignes
    passe une très bonne semaine avec ta petite princesse
    gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  2. Un bien joli rêve à travers tes mots
    Bravo Claude !
    Belle soit ta journée
    Bien amicalement
    Paula

    RépondreSupprimer
  3. Il ne faut pas s'envoler trop tôt ...
    Bon début de semaine : il mouille, on va pouvoir aller aux cagouilles !
    Bisoux, chère claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, il s'agit de mon voyage de 2015 lors de mes 100 jours en intensif, pour l'instant je suis bien tout en restant conscient de la fragilité de la situation

      Supprimer
  4. Hum...que c'est beau !!
    Merci pour ton talent d'ecriture ..
    Bises Claude

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce très beau texte !
    Bonne semaine, amicalement

    RépondreSupprimer
  6. bonjour Claude ,
    Parfois la lecture d'un poème révèle plus de la vision du lecteur que de l'auteur, encore une fois, tu nous livre un texte superbe , quelle hymne a l'amour....wouahhhhhh!!!c'est vraiment beau mais tellement triste... continu d'ecrire comme ca c'est profond...les mots me manque pour te dire a quelle point ton texte est bien!!!!! mes yeux s'embuent de larmes je vous embrasse tous les deux monette

    RépondreSupprimer

  7. Bravo pour les rimes en "o"
    qui nous font voyager bien haut
    pour rejoindre ce petit oiseau!

    RépondreSupprimer
  8. En lisant ce poème je ressens une sorte de vécu du moment !
    je peux me tromper bien entendu
    Bisous et bonne semaine
    MITOU

    RépondreSupprimer
  9. Le drapeau et l'oiseau emblèmes de liberté et sérénité dans ce très beau texte bravo.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Claude
    là haut, très haut mais pas trop tôt !
    Un joli texte
    j'ai lu ta réponse à Dom ... je comprends mieux !
    Merci pour ton partage
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  11. bonjour claude ,
    Il est toujours difficile pour moi de commenter un si beau mais si obscur poème !!! atmosphère douloureuse, que dire de plus, que ton poème remue les tripes!!! oufff Là j'en perds mes mots... très touchant... avec toute mon amitié sans oublier des bisouss pour tite marie!! monette

    RépondreSupprimer
  12. Merci Claude, ce poème est très touchant, émouvant, les mots manquent pour te dire ce que j'ai ressenti en te lisant, je me doutais bien que tu avais eu cette expérience mais je ne savais pas dans quelle condition, tout est bien qui fini bien, ta Mie t'as retrouvé, il fallait finir ton chemin de vie et là ce n'était pas le moment , alors tu es revenu, apaisé. Bisous MTH

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude