lundi 2 octobre 2017

MAUX POUR MOTS


Prenons bien garde aux choses que nous disons,
Tout peut venir d'un mot, qu'en passant nous perdons,
Tout, la haine et le malheur, et surtout n'objectons pas,
Que les amis sont sûrs et que nous parlons bas.
Aucun endroit ne peut être considéré comme sur,
Chez nous, seul à seul juste entre quatre murs,
Nous murmurons à l'oreille du plus mystérieux
De nos amis de cœur, ou, si vous l'aimez mieux,
Nous murmurons tout seul, croyant presque nous taire,
Dans le fond d'une cave, même à trente pieds sous terre,
Une confidence désagréable à quelque individu,
Ces mots que nous croyons qu'on n'a pas entendu,
Que nous disions tout bas, dans un lieu sourd et sombre,
Courent à peine lâchés, bondissent, sortent de l'ombre,
Regardez, ils sont dehors, ils connaissent leur chemin,
Ils marchent, ils ont deux pieds, un bâton à la main,
De bons souliers ferrés, un passeport bien en règle,
Au besoin, ils prendraient des ailes comme l'aigle.
Ils nous échappent, ils fuient, rien ne les arrêtera,
Ils suivent le quai, franchissent la place, tel des rats,
Passent l'eau sans bateau dans la saison des crues,
Et vont, tout au travers d'un dédale de rues,
Droit chez la personne dont nous avons parlé.
Ils savent le numéro, l'étage ; ils ont même la clé,
Ils montent l'escalier, ouvrent la porte, passent,
Entrent, et, railleur, regardant l'homme bien en face,
Disent : "nous voilà, nous sortons de la bouche d'un tel."
Et c'est fait, nous avons maintenant un ennemi mortel.

Texte travaillé d’après un poème de (Victor HUGO)

19 commentaires:

  1. La rumeur ...poison très efficace pour tout detruire au passage ..alors evitons de trop parler à tout va en toute confiance ....relative !!
    Bises Claude

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Claude
    Oui il faut faire très attention aux mots que l'on dit qui ne peuvent pas toujours être interprété comme l'on voudrait !!
    Oui je suis d'accord avec toi ces sommets de montagne sont uniques on s'y sent bien , en confiance , en paix , mais tu sais par contre en hiver au moment des vacances de ski je pense que ce ne doit pas être la m^me chose ! il y a longtemps que je ne viens plus en hiver exactement depuis 1998 .....
    Bonne journée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  3. bonjour claude ,
    il parait que même les murs ont des oreilles et il faut jamais sous estimer l'impact de nos mots sur l'autre et la rumeur est parfois même toujours pire que la réalité mais on n'arrêtera jamais la bêtise humaine, ça rapporte à certains faut croire avec toute ma plus sincère amitié pour vous deux !! monette

    RépondreSupprimer
  4. La parole est d'argent et le silence est d'or !
    Et pourtant je me suis fait avoir il n'y a pas longtemps je croyais que . . . .
    je suis encore naïve il faut croire !!
    bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Claude,
    Curieux, jusqu'à la moitié de ce beau texte, je croix que la plupart des mots que tu écris, je les ai prononcés lorsque ma maladie continuait à progresser. Ca va beaucoup mieux, mais ce que je peux trouver le temps long ! Pas les semaines qui défilent, mais les jours.
    Merci Claude, et avec ta permission, une grosse bise à ta tendre et chère épouse, mon sacré frangin ayant guidait mes pas vers elle sans que je m'en doute ! Que veux-tu ? Il était tellement bien entouré de personnes du beau sexe, que je m'y perdais ! mort de rire ! Et oui : il arrive encore à me faire rire, le bougre !
    Bonne journée.
    Amitiés.
    Hugues

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude
    La rumeur , petite rumeur qui court et se faufile partout , d'un mot d'une phrase déformée ...
    Passes un bon début de semaine avec Marie
    Amitié
    Nadine

    RépondreSupprimer
  7. coucou claude
    oui il faut faire attention pas toujours facile aussi
    passe un bon mardi avec ta princesse gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  8. Les mots sont parfois plus durs que les maux !
    alors il faut savoir les exprimer avec retenue.
    Bonne transposition de texte !
    belle journée à toi Claude
    Pensées amicales
    Paula

    RépondreSupprimer
  9. Toute la force des mots dans le lyrisme hugolien ... Bravo !

    RépondreSupprimer
  10. bonjour Claude , ah oui un sacré texte poétique !! oui il faut toujours faire attention à ce qu'on dit !! et à qui on le dit et +++ ... merci ... belle journée A+

    RépondreSupprimer
  11. Quelle poésie!
    Oui les mots sont capables de véhiculer le bon et aussi le mauvais...

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Claude
    Un texte très bien écrit !
    avec les réseaux sociaux les rumeurs ne sont pas prêtes de s'arrêter !!!!!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. Certains mots n'ont pas vocation à être entendus et doivent rester enfouis dans notre jardin secret...

    RépondreSupprimer
  14. Les murs ont des oreilles et les rumeurs vont bon train ...
    Jute un coucou rapide pour te souhaiter un bon mercredi !
    J'ai beaucoup de retard à rattraper car j'ai réparé mon ordi en laissant tout "tomber" et maintenant, suis contente mais ... à la bourre ... grave.
    Gros bisoux, claude

    RépondreSupprimer
  15. bonsoir claude,
    la rumeur est souvent pire que la vérité, même si celle ci n'est pas joyeuse...je trouve que ton texte est criant de vérité mais on n'arrêtera jamais la bêtise humaine, ça rapporte trop à certains faut croire ; avec toute ma plus sincère amitié monette

    RépondreSupprimer
  16. coucou claude
    bon jeudi avec ta petite princesse
    gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  17. bonjour claude ,
    parfois les écrits servent à évacuer les maux des mots blessants qui nous détruisent avec toute ma plus sincère amitié, et des bisousss pour ma ptite marie monette

    RépondreSupprimer
  18. Les mots peuvent être comme une mélodie
    Mais il y a des mots maudits à occulter
    Amicalement et Merci

    RépondreSupprimer
  19. Merci est un petit mot mais tes mots écrits sous mon article méritent un grand MERCI.
    Amicalement

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude