samedi 21 octobre 2017

Bouge


Bouge, si tu veux comme moi une vie étoilée,
Si tu veux plus que des mots couchés sur du papier,
Bouge, si tu veux voir la paix enfin se réveiller,
Si tu veux que les enfants ne soient plus sacrifiés.
Bouge, si tu sens cette étoile en ton cœur éveillé,
Bouge, si le feu du volcan en toi va exploser.
Quand l’oiseau est tombé sous une balle de sadique,
Quand l’innocent est blessé par les cris hystériques,
Quand un cœur est brisé, par un jeu pathétique,
Quand la vie semble vouloir rejoindre le Titanic.
Bouge, quand tu vois un menteur qui trahit sa parole,
Bouge, quand tu sais que la victime pleure et s’affole,
Bouge, quand tu vois que la colère fait encore pleurer,
Bouge, avant qu’ils aient détruit tout ce que tu as aimé,
Bouge, sans avoir peur un jour de t’écrouler,
Bouge, même si tu restes le seul à encore espérer.

Claude Lepenseur avril 2013

18 commentaires:

  1. Bouge ....tout est dit !!!
    Il ne suffit pas de rester inactif et de raler !!
    Bonne journée Claude

    RépondreSupprimer
  2. Une ode à "En marche" ? ))) bizzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
  3. bonjour claude ,
    oh ce poème est très beaux ( mais il y a pour moi un mais ??? la pauvreté est certes inacceptable dans un pays riche comme la France, oui j'ai bien dit "riche un portrait que l'on rencontre si souvent la misère est toujours la pendant que d'autres se pavanent dans leur richesse un bien bel écrit, un misérable ou miséreux on peut dire les deux il me semble,, amitié pour toi et tite marie monette

    RépondreSupprimer
  4. bonjour Claude
    je sent en ce texte une prise de conscience mais sommes nous assez forts pour changer le monde perso je me trouve si impuissante tout fout le camp hélas
    amitiés

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude,
    Superbe poème, tout est dit il faut bouger, il n'est pas nécessaire de ne rien faire il faut bouger et agir.
    Encore merci pour ce magnifique poème, je vous souhaite à tous deux un très bon week-end et je vous embrasse très fort toi et la douce Marie, caresse à fifille.

    RépondreSupprimer
  6. Il faut pas à pas essayer de faire changer les choses même si c'est avec des petits riens...
    Un très beau poème

    RépondreSupprimer
  7. trop faible ou peu de fois dans la vie
    je ne sais pas bouger , juste à mon niveau
    ce monde est si injuste que je ne m'y reconnais pas
    j'avais rêver d'un autre monde
    mais ton poème est très beau
    bisous

    RépondreSupprimer
  8. Je suis du genre à bouger mais il faut être nombreux pour être entendus
    malheureusement c'est çà qui manque le plus !
    Bisous et bon week end
    MITOU

    RépondreSupprimer
  9. Tu devais avoir des prémonitions ...
    Bon dimanche, avec un vent ... très venteux !!!
    Et un peu de pluie pour arroser tout ça ...
    Bisoux, claude

    RépondreSupprimer
  10. Bravo pour ce texte, Claude. Il est complètement d'actualité ... "Lorsque le bruit des pantoufles étouffe celui des bottes" ...

    RépondreSupprimer
  11. Pour plein de raisons ... il faut bouger, c'est vrai
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  12. bonjour claude ,
    sans aller dans les extrêmes une bonne crise est parfois indispensable pour prendre une autre direction et commencer à vivre d'une autre façon !!! belle journée et toute mon amitié monette

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Claude
    et moi je dirais ...
    "Bouge, va voir ailleurs et finalement tu te rendras compte que ici ce n'est pas aussi mal que tu le pensais" !!!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  14. Faut-il un mai 68 pour que tout change ?
    Interdit d'interdire, bougeons-nous tous pour un mieux Vivre.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  15. bonjour claude;
    tout changement comprend une part d'inconnu, porteuse aussi bien de risques que d'espoirs , pour la jeune génération ne pas se contenter de ce qu'il a été accompli il faut toujours viser plus haut amitié monette

    RépondreSupprimer
  16. coucou claude
    bien je bouge regarde je viens sur ton blog
    ihihihih
    passe une bonne semaine avec ta princesse
    gros bisous a vous deux et bon lundi
    dany

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Claude
    Oui bouger ... mais pas pour détruire pour construire et pour construire il faut proposer ... et là est le plus dur .
    Citation remarquable de notre grand et cher Hugo , j'ai mis un de ses poèmes " quand tu me parles de gloire" chanté dans une nouvelle rubrique Pèle-mèle où il y aura des poèsies, des vidéos, des acteurs ... que j'aime . Hugo risque d'y être souvent .
    Je te souhaite ainsi qu'à Marie une belle semaine
    Amitié
    Nadine

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Claude,
    Bouge toi le cul n'a rien de grossier quand il s'agit de lutter pour la bonne cause, contre les injustices entre autres.... Et s'il en reste qu'un je serai celui-là, diaaot le grand Hugo.
    Bonne soirée,
    Amitiés
    hugues

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude