dimanche 10 septembre 2017

CEUX QUI SE RESSEMBLENT


Beaucoup aiment jouer à l'adulte référent,
Ils essaient d’enseigner à tous les enfants,
Comment il faut agir pour devenir grand,
Et tirer les ficelles, pour se rendre puissant.

Toutes les personnes se valent, même les petites,
Amour, gloire et beauté, tout ça n’est que mythe,
On ne grandit pas par le nombre des années,
La valeur de chacun est dans son authenticité.

Tous les conseils et avertissements donnés,
Ne font que nous conforter dans nos propres idées,
Être un exemple auquel on veut ressembler,
Vaut bien mieux que jouer, le rôle de conseiller.

Pèlerin errant sur le chemin de sa propre vérité,
Fanfaron qui prétend, un jour l’avoir trouvée,
Veut être le modèle sur lequel se calquer,
Au lieu d’être la base sur laquelle s’appuyer.

Une fois adulte, on perd vite la mémoire,
De sa propre jeunesse, de ses petites histoires,
Inutile de mentir à ses propres enfants,
Ce n’est pas les aider à devenir grands.

Parents et enfants, pour bien vivre ensemble,
Voyez vos chemins, comme ils se ressemblent.

Claude Lepenseur décembre 2014

18 commentaires:

  1. Très juste ta réflexion sur les conseilleurs. Tu aurais pu ajouter qu'ils ne sont pas les payeurs des fautes de leurs émules...

    RépondreSupprimer
  2. bonjour claude ,
    on ne sait plus très bien ce qu’est une “grande personne” ni quand on le devient. plus d’un rêverait de pouvoir traverser sa vie sans la prendre trop au sérieux douce journée à toi claude bien amicalement monette

    RépondreSupprimer
  3. toujours garder en mémoire comment on était petit d'homme

    RépondreSupprimer

  4. S'écouter pour mieux se comprendre et avancer ensemble!
    ******
    "J'aurais voulu être professeur de vie. J'aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n'est pas dit dans les livres... Je leur aurais appris les choses délicates de la vie... qu'un amour entretenu ne s'use pas, que la seule liberté qui vaille d'être vécue est la liberté d'être, qu'il est important de prendre le temps de regarder un nuage, de suivre le vol d'un oiseau, de se laisser surprendre par l'infime des choses de la vie. Qu'il est important d'apprendre à s'aimer, à se respecter, à se définir. Qu'il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, aux idées toutes faites, aux modes. J'aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances quand elles sont devenues des certitudes, pour laisser plus de place à l'imprévisible de la vie." Jacques Salomé

    RépondreSupprimer
  5. Très beau texte qui donne à réfléchir sur ce que l'on est !
    Ne pas juger l'autre, l'accepter tel qu'il est . Un petit conseil est toujours bon à prendre mais ne jamais devenir intrusif dans la vie de l'autre.Devinez s'il a besoin de vous.
    avec mon amitié
    arlette

    RépondreSupprimer
  6. On a accompagné nos enfants en les conseillant le mieux possible
    ils ont fait leur propre choix qui bien souvent n'est pas le nôtre
    mais c'est leur vie d'adulte à présent alors on laisse faire
    même si parfois c'est loin d'être évident !
    La photo que tu as mis en entête c'est la vallée des saints en Bretagne
    Bisous et bonne soirée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  7. coucou claude
    beau texte comme toujours
    passe une bonne semaine claude avec ta princesse
    gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Claude
    Très beau texte et réflexion sur le chemin de vie pour devenir adulte ... mais il ne faut jamais oublié quel enfant nous étions et ses rêves . Et loin des conseilleurs nous avons eu parfois des modèles qui nous ont inspité .
    Bonne journée Claude et Marie
    Amitié .
    Nadine

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cette belle page de philosophie ! Merci aussi, à Marie, pour la citation de Jacques Salomé.

    RépondreSupprimer
  10. bonjour Claude , ah oui tu dis des choses si vrai ... et si bien dite ! tu as entièrement raison !!! merci ... belle journée a+

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claude
    j'ai réouvert un blog,graines de bonheur,bien sur,je me suis fait larguée par "les mêmes terreurs de ekla"lol,pas grave,j'ai gérer er continuer
    bisous a vous deux

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Claude,
    Magnifique texte qui laisse à réfléchir, c'est vraiment bien dit !
    Gros bisous à vous deux et une caresse à fifille, belle semaine !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Claude
    Un très beau texte auquel j'adhère !
    Il faut donner les bases aux enfants mais leur laisser l'indépendance et ne pas intervenir quand ils sont adultes, chacun fait sa vie comme il l'entend, ne pas les juger par contre toujours être là si besoin ...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Mon métier consistait à être le modèle de jeunes enfants et leur montrer le chemin puisque j'étais institutrice...Je l'ai fait de mon mieux comme avec mon propre Fiston tout en leur disant que moi aussi je faisais des erreurs le principal étant d'en être conscient et de tenter de les réparer ☺☺☺☺☺

    RépondreSupprimer
  15. Les enfants ne nous appartiennent pas, on les aime, les aide par demande, mais on ne s'impose pas.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Claude
    Quel belle leçon que ton écrit plein de sagesse , oui toujours dire la vérité aux enfants , même si elle est difficile à dire ! les conseillés mais jamais leur imposer , il faut qu'il fassent leurs propres expérience !
    J'ai commencé ma cure cet après midi , ce soir je suis un peu fatiguée , ce qui est normal les premiers jours !!
    Bonne soirée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Claude,
    Je suis heureux de te retrouver, même si c'est pour quelques instants, car je repard en voyage demain, voyage programmé depuis déjà deux semaines.
    Tout comme toi, notre ami Jean, mon frangin était poète. Son dernier poème m'avait beaucoup touché, car il m'était destiné... Il faut descendre beaucoup d'étage pour le retrouver.
    Je te remercie beaucoup, ainsi que ton épouse, pour ces mots réconfortants que tu a trouvé à mon encontre.
    Avec ma grande amitié, bonne semaine.
    Hugues

    RépondreSupprimer
  18. Aimer être solidaire, cela existe-t-il encore ?
    Amicalement

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un message particulier, utilisez le formulaire de contact
Je vous remercie de votre compréhension
Claude