dimanche 9 avril 2017

LE PAYSAN


Je me souviens de lui, comme si c’était hier,
Son visage buriné, sillonné par les ans,
Ses mains rudes et solides qui travaillaient la terre,
La pipe qu’il fumait en rêvant sur un banc.
Les pieds dans des sabots de l’aube à la nuit,
Tirer de l’eau au puits, pour abreuver les chevaux,
Un labeur harassant pour occuper sa vie,
A la tombée du jour, ramener le troupeau,
Il faut traire les bêtes une heure avant l’aurore,
Porter le lait, les œufs, jusqu’au village voisin,
Aller voir la basse-cour, si les œufs vont éclore,
Jeter le bois au four, voir la pâte au pétrin.
Je me souviens aussi de la forge brûlante,
L’enclume résonnant sous les coups de marteau,
Les naseaux exhalant une haleine fumante,
De la bête attendant qu’on lui ferre un sabot.
Et cette douce odeur de la paille et du foin,
De la soupe avalée sur le coin d’une table,
Une vache qui vêle, une poule comme témoin,
Dans la douce chaleur qui règne à l’étable.
Quand l’hiver se prolonge en frissons obstinés,
Quand la bise rugit, que la neige s’étend,
Se lever avant l’aube, pour une dure journée,
Il ne se plaignait pas, le rude paysan.
La messe du dimanche, son unique passe-temps,
Où il pouvait enfin, sous la voûte de bois,
Tandis que s’élevaient, les prières et les chants,
Somnoler, doucement, à l’ombre de la croix.

Claude Lepenseur le 05 janvier 2013
Texte non libre de droit

14 commentaires:

  1. coucou claude
    c est très dur je pense le travail d un paysan
    passe un bon lundi avec ta princesse
    et bonne semaine a vous deux
    gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Claude,
    bel exposé des durs travaux que faisaient les paysans autrefois, maintenant les agriculteurs sont bien équipés et leur travail est beaucoup moins fatigant...
    Bon début de semaine, bons baisers

    RépondreSupprimer
  3. La vie d'un autre temps .... souvenirs, souvenirs
    Belle semaine à toi !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude
    Beau texte sur cette vie simple de dur labeur .
    Bonne journée à toi et Marie
    Bises
    Nadine

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude
    Comme toujours magnifique texte , tu fais remonter des souvenirs , c'est l'époque de mon enfance .
    C'était dur , mais le monde était moins excité , et semblait plus paisible
    Maintenant regardons les bons côtés , comme la communication , il y a 80 ans je ne pouvais même pas imaginer pouvoir parler sur un écran à l'autre bout du monde en temps réel
    dommage je ne sais pas bien m'exprimer et je fais beaucoup de fautes d'orthographe ...je pourrais raconter , l’évolution est tellement fabuleuse
    Je te souhaite une bonne journée gros bisous et a Marie aussi

    RépondreSupprimer
  6. Ton poème est plein d'émotions, il me rappelle la vie d'un de mes grands-pères...
    Toujours travailler pour gagner quelques sous ..
    J'en ai toujours parlé à mes enfants une belle leçon de vie pour eux!
    ****
    Bravo pour ce beau texte poétique

    RépondreSupprimer
  7. coucou Claude
    Je n'ai pas connu la vie de paysan pour moi c'était plus les pêcheurs !
    Un de mes grands pères était charpentier de marine et l'autre avait une entreprise de déménagement !Belle façon de revenir sur tes souvenirs !
    Bisous et bonne journée
    MITOU !

    RépondreSupprimer
  8. bonjour claude
    a cette époque, le travail, nécessairement partagé, offrait maintes occasions pour faire la fête !!! quelle convivialité en faisant la moisson le pain était la nourriture essentielle et en ce temps-là, tout en travaillant laborieusement il y avait du temps pour tout mais c ' était avant merci claude pour ce beau texte et ce retour sur le passé bien amicalement monette

    RépondreSupprimer
  9. coucou claude
    bonne journée avec ta princesse
    gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Claude
    Petit rectificatif ; la cathédrale que tu vois sur ma photo es Sainte Bening , celle que tu veux dire toi où il y a la chouette est l'église Notre dame qui se trouve à coté du marché !
    Bonne journée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claude, j'ai connu un vieux paysan comme ça, il est parti dans le pays au-delà des nuages il y a quelques années et je ne l'oublierai jamais.
    Merci pour ce beau poème, amitiés.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Claude,
    Ce paysan ressemble étrangement à mon grand-père maternel. Je le revois encore, la pope à la bouche, faucher le blé avec une faucille !
    Bonne journée.
    Avec toute mon amitié.
    Hugues

    RépondreSupprimer
  13. bonjour claude ,
    comme les temps ont changé pour le meilleur dit - on moi j'oserai dire pour le pire vivra eu temps jadis tout avait ses vraies valeurs enfin ne décourageons pas nos jeunes !!! amitié claude et bonne soirée monette

    RépondreSupprimer
  14. coucou claude
    en forme pour une nouvelle journée hihihi
    bonne journée avec ta princesse
    gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude