dimanche 16 avril 2017

ENTRE LE DÉSIR ET LA RÉALITÉ


J’ai demandé d’avoir la force, pour atteindre le succès, je me suis retrouvé faible et j’ai découvert l’humilité.
J’ai demandé d’avoir la santé, pour pouvoir réaliser de grandes choses, je suis tombé malade et suis devenu infirme, mais j’ai pu réaliser des choses meilleures.
J’ai demandé la richesse, pour pouvoir être heureux, je suis devenu pauvre et j’ai acquis la sagesse.
J’ai demandé la puissance, pour obtenir l’estime des hommes, je n’ai obtenu que la faiblesse, j’ai compris que j’avais besoin des autres.
J’ai demandé un compagnon, pour ne pas vivre seul, j’ai reçu un cœur et j’ai découvert l’amour de tous mes frères.
J’ai demandé toutes les choses qui pourraient réjouir ma vie, j’ai reçu la vie, j’ai découvert que je me réjouissais de toutes choses.
Je n’ai rien eu de ce que j’avais demandé, mais j’ai reçu tout ce que j’avais espéré, presque en dépit de moi-même, les prières que je n’avais pas formulées ont été exaucées.
Aujourd’hui, je suis parmi les hommes Les plus richement comblés.

L’origine de ce texte semble être de  Hans Viscardi, handicapé américain dans les années 1910.

15 commentaires:

  1. coucou Claude
    Cette fois je suis dubitative face à ce texte . . .
    Bisous et Joyeuses fêtes de Pâques
    MITOU

    RépondreSupprimer
  2. Se réjouir de toutes choses, se contenter de peu ....
    Très belle journée de Pâques à toi et ceux qui te sont chers

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claude,
    Savoir vivre le plus simplement possible et être heureux de tout voilà la vie :)
    Merci pour ce superbe texte qui fait réfléchir, je vous souhaite à toi & Marie de très belles fêtes de Pâques en famille.
    Je vous embrasse & vous souhaite un bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  4. Claude, ton texte est magnifique .
    Joyeuses Pâques !

    RépondreSupprimer
  5. verismo-lagardere16 avril 2017 à 14:05

    qui que l'on soit la vie nous interroge obligatoirement, s'interroger et déjà une victoire sur la vie et sur soi même, mais il n'y a jamais de victoire définitive, car seule la vie sait la maîtriser cela veut dire que jamais elle vous accorde d'être comblé, on est tout au plus un peu plus aisé où moins souffrant mais sa rigueur reste entière, la seule victoire c'est l'amour et encore elle arrive à nous le prendre ce qui veut dire que nous sommes totalement dépendant d'elle...triste résultat mais malgré tout on l'aime tu en est l'exemple Claude, je t'admire pour cela car seule l'abnégation permet de continuer à vivre si l'on peu dire vivre, j'en sais aussi la valeur...bravo pour ce texte
    non je n'ai pas abandonné le blog et si je fais de timide apparitions c'est parce que la vie est plus forte que moi mais j'ai cessé de vivre . Bien amicalement à toi
    Claude

    RépondreSupprimer
  6. bonjour claude ,
    le désir de choisir son existence, sa réalité ne serait-ce pas plus salvateur que de se soumettre à ses désirs maintenant j'ai toujours accepter la réalité, et ma condition de vie !!!! belle journée a toi et tite marie monette

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Claude
    Je suis émue devant ce texte, quelle force tu as pour accepter une existence qu'au départ tu n'avais pas prévu ! ton courage fait mon admiration et ce texte me permet de mieux te connaitre et comprendre certain de tes écris , tu as mon admiration en plus de mon amitié
    Bon lundi Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  8. bonjour claude oh lalala claude que tu écris bien les choses de ta vie
    bravo
    passe un bon mardi avec ta princesse
    gros bisous
    c est un plaisir de lire tes beaux poèmes
    dany

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique texte Claude que tu as trouvé , et je pense que tu te le fais tien .
    Bonne journée à tous deux .
    Bises
    Nadine

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Claude,
    ce texte écrit par un handicapé est magnifique, tu as bien fait de nous le mettre, cela montre bien que dans la vie, il faut apprécier les bonnes choses que nous recevons...
    Bon mardi, gros bisous

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour claude, c'est un texte magnifique et il permet de réfléchir au désir et à la réalisation de ses désirs qui n'engendrent pas forcément les résultats espérés. Mais la simple idée de se dire "je vis" est la plus belle réalisation de la vie. Enfin je parle en mon nom, mais il y a certainement des gens qui n'arrivent pas à aimer leur vie. C'est tout un débat. Merci de ce beau partage, je te souhaite une belle journée, bisous.

    RépondreSupprimer
  12. bonjour claude ,
    reste à ne pas oublier de voir loin, c’est à dire devant, et en compartimentant les moments de vie !!! alors vivre le moment moment présent devient une deuxième nature. merci claude pour ce beau texte qui mériterait d'être grandement disserté bien amicalement monette

    RépondreSupprimer
  13. je ne demande plus rien je compose avec ce que l'on veut bien me donner de là haut ,mardissime

    RépondreSupprimer
  14. coucou claude
    et oui marre du froid tu sais
    passe une bonne journée avec ta princesse
    gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  15. Comme Nad 17 je trouve ce texte magnifique. Pour ma part, je ne demande rien, je suis comblé et s'il était possible de recommencer notre vie, je ne changerai rien.
    Amicalement.
    Hugues

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude