vendredi 3 mars 2017

OU SONT NOS RÊVES


Ou sont passé nos rêves d'enfants,
Lorsque nous avions encore nos six ans ?
Nos rires, nos pleurs et tous nos émois,
Nous les oublions, encadrés par des lois.
Pourtant, il serait tellement plus beau,
De pouvoir toujours rêver tout haut,
Sans cette supposée liberté,
Qui nous empêche de marcher.
Il suffit de regarder nos dirigeants,
Ils sont propres, beaux et intelligents,
Et ce que vous croyez pour autant,
Qu'ils ont réalisés leurs rêves d'enfants ?
Les enfants n'ont pas les mains pleines de sang !
Alors qu'eux ne prennent même plus de gants,
Pour exploiter et affamer un peuple silencieux,
Pourtant ce pouvoir, ils l’ont acquis grâce à eux.
C'est une prière qui n’est pas pour eux,
Elle ne s’adressera pas non plus, à Dieu,
J'aimerais juste leur faire entendre raison,
A tous ces rois dirigeants d’états prisons.
Rêvons que le malheur devienne lumière,
Et que de toutes parts, hors des frontières,
Ils agissent ensemble, vite et dès à présent,
A ce que les hommes retrouvent leur cœur d'enfant.

Claude Lepenseur octobre 2011

15 commentaires:

  1. coucou claude
    très beau texte tu sais
    on retrouvera jamais nos rêves d enfants hélas
    bon vendredi claude avec ta princesse
    et gros bisous
    dany

    RépondreSupprimer
  2. Je voulais être vétérinaire, puis on m’a dit qu’il fallait parfois tuer des animaux. J’ai voulu être chanteuse, mais mes parents m’ont fait comprendre que je n’avais aucun avenir dans cette voie. J’aurais aimé avoir une grande maison avec plein de chiens, de chats, des chevaux, des tigres et des kangourous, mais parait qu’ils ne s’entendent pas des masses. J’ai voulu être maîtresse, puis je me suis ennuyée à l’école. J’ai voulu faire plus vieille que mon âge en me disant « vivement que je sois grande », et j’ai qu’une envie c’est de revenir en arrière…
    Marie

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claude
    Nous sommes nés dans un moment ou beaucoup de rêves étaient possibles..mais non..
    Aujourdhui la vie fait que peu de ces reves se sont realisés par manque de moyens ...le pire est pour nos enfants pour qui le reve n'est plus trop permis ..
    Beau texte Claude

    RépondreSupprimer
  4. On peut toujours rêver, à tout âge ... mais ces rêves se réaliseront ils ???
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. bonjour claude ,
    ton texte est très beau, c'est vrai qu'on a souvent tendance à oublier les petits plaisir de l'enfance, peut être faut il devenir adulte tout en gardant son âme d'enfant , mais Les rêves s’inspirent du quotidien, il est donc logique que ceux-ci évoluent en grandissant. mais on continue à rêver et parfois on réussit même à en réaliser certains mais ils me semble plus amères belle journée pour toi et ta ptite marie bisou monette

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude
    Voila un cri du coeur , je pense et suis même certaine que beaucoup
    on oublier son âme d'enfant , surtout quand il y a des intérêts en jeux .....
    Bon week-end Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  7. Ton poème ne fait penser aux petits enfants d'Afrique dont beaucoup meurent avant d'avoir le temps de rêver.

    RépondreSupprimer

  8. Un beau souhait que tu exprimes là!
    Que tous les hommes retrouvent les plus beaux rêves et l'innocence de l'enfance!
    Que les sourires, la joie de vivre et l'espérance inondent l'humanité d'un nouveau souffle de vie!

    RépondreSupprimer
  9. coucou Claude
    Notre génération a eu le droit de rêver ,pour la prochaine génération je ne sais pas
    la vie devient de plus en plus dure et nos politiques ne pensent qu'à se battre au lieu
    de montrer l'exemple ! Je suis écœurée par le comportement de certains . . .alors je préfère rêver à une vie de rêves surtout pour mes p'tits loups.
    Bisous et bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Claude,
    Utopiste jusqu'au bout des ongles, je rêves d'un monde où la paix règne sur tous les continents, avec pour tous, " des lendemains qui chantent".
    Bon samedi, mon ami Claude

    RépondreSupprimer
  11. Je ne me fais plus aucune illusion sur les gouvernants, tous attirés par le pouvoir et le fric, au détriment des pays eux-mêmes !
    Je laisse le rêve à ceux qui en ont encore la force ...
    Bon week end, avec un ciel tout gris, gris ...
    Et des bisoux

    PS : beaucoup de mal à laisser un commentaire ...

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Claude .....j'ai toujours su rêver et même aujourd'hui a quatre fois vingt ans je rêve encore ......comme Robic je crois encore qu'un jour le lendemain chantera .....éternel optimiste, utopiste......
    Bonne journée avec mon amitié
    Jean

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Claude

    Rêver ! quel mot merveilleux ! j'espère encore pouvoir rêver bien que les actualités ne soient pas toujours très réjouissantes. Si seulement tes voeux exprimés ici pouvaient être entendus afin que jaillisse la lumière de la compréhension !
    Bien agréable week-end
    Bien amicalement
    Paula

    RépondreSupprimer
  14. bonjour claude ,
    comme ton ami ci dessus moi aussi je rêve encore mais en grandissant, hélas les rêves conçus enfants sont confrontés à la réalité, et prennent souvent un autre dimension bonne soirée claude et fait de beaux rêves amitié monette

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Claude, ton texte est toujours d'actualité, bravo très juste et très beau. Personnellement je sais encore rêver comme une enfant, car il me reste encore beaucoup d'innocence au fond de moi que je cultive et que je tiens à garder !! C'est mon monde. La politique me "gonfle", et comme toi je ne vivrais jamais dans un château et je plains ceux qui y ont vécu. Que de guerre entre entre les régions, les collines ou les édifices se faisaient face !!! Ma petite maison me suffit et mon château je l'ai édifié moi même, c'est ma famille. BIsous bisous

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude