jeudi 12 janvier 2017

PRIÈRE D'UN SAUVAGE


Mon frère, écoute le langage, écoute la prière qu’ose t’adresser un Sauvage, dont l’âme est sans déguisement.
Quelquefois, quittant ma cabane au bord de la grande prairie, que traversent d’étroits sentiers. Je suis sorti de mon sanctuaire, qu’ombrage d’un feuillage épais la forêt d’arbres séculaires, la forêt où habite la paix, la forêt ténébreuse et calme, qui retentit de chants d’oiseaux. Toutes les fleurs aromatiques, remplissent de suavité, comme l’encens de vos basiliques, dans les jours de solennité ! Pour parcourir vos grandes villes, je suis sorti de mes forêts, j’ai vu tous ces troupeaux serviles, et ce que vous appelez progrès, j’ai vu votre monde civilisé.
J’ai vu vos armes meurtrières, vos longs couteaux et vos bâtons de feu, de ce grand Siècle de lumières j’ai vu tous vos héros pervers qui ont détruit nos plus belles chasses, j’ai vu votre cheval de fer! J’ai vu les gazettes vénales, et tant de lâches écrivains ; j’ai vu les plumes les plus sales répandre à flots d’impurs venins ! J’ai vu tous vos pâles visages, qui se disent civilisés, vous avez la langue fourchue, et même en fumant le calumet vous ne respectez pas votre parole, vous nous avez fait signer des accords que vous avez trahit, ah ! Ce sont là les vrais Sauvages, sous de beaux masques déguisés ! Vous avez volé nos terres, détruit l’âme de nos ancêtres, vous avez détruit mon peuple, en donnant à nos plus braves cet immonde breuvage qui rend la tête molle. J’ai vu ces milliers de coquettes, en longues robes de velours, balayant toutes les banquettes, du centre jusqu’aux faubourgs. Oui, j’ai vu ce monde égoïste, ces froids adorateurs de leur ego, rien de plus laid, rien de plus triste, rien qui m’inspire plus d’effroi.
Rends moi la terre de nos ancêtres, laisse moi reconstruire mes totems, accepte que je chasse le bison pour nourrir les miens, et si tu veux vivre inconnu, viens, mon frère, viens au milieu de mes forêts, où l’on respire une atmosphère d’amour, de prière et de paix, une atmosphère de silence, d’étude et de recueillement, où le grand Manitou fait sentir sa présence, dans l’extatique enivrement.
Oh ! Viens, loin d’un monde de fange, de tout ce qu’il aime et flétrit, le grand Manitou fit les grands déserts pour l’Ange, et pour le sage qu’il bénit!


17 commentaires:

  1. Bonjour Claude,
    très beau récit de cet indien..Il n'en reste plus beaucoup, ils ont été massacrés et on a pris leurs terres.. Quel gâchis..
    Bonne journée, bons baises

    RépondreSupprimer
  2. coucou Claude
    Malheureusement il est à présent difficile voir impossible de revenir en arrière,l'homme s'est crée bien trop de besoins et n'a pas hésité à détruire son environnement mais aussi certain peuple,les animaux ont aussi disparu et comme ce vieil Indien on voudrait bien retrouver nos paysages d'avant mais pour cela il nous faudra rêver !
    Bisous et Bonne journée
    MITOU

    RépondreSupprimer
  3. Quand enfin une prise de conscience est en train de naître:

    http://positivr.fr/veterans-soldats-americains-pardon-indiens-sioux/

    Merci Claude pour cette publication, bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  4. Hugh mon frère,ah! Fenimore Cooper...

    RépondreSupprimer
  5. coucou claude
    ton poème me fait penser a un livre que j avais lu
    c était un beau livre je te donnerais l auteur si tu veux
    tu écris super bien
    passe un bon vendredi et a lundi
    gros bisous a toi et a ta princesse
    dany

    RépondreSupprimer
  6. Belle prière.
    J'irais bien retrouver ton indien ...
    Bonne fin de semaine, le froid après la tempête ...
    Bisoux, claude

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Claude
    Une prière qu'on peut comprendre , mais de nos jours les choses ont tellement changés ..
    Et la vie serait surement plus difficile pour ces anciens
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Claude
    <magnifiquement écris , ils ne sont pas si sauvages que ce que certain on voulu faire croire , mais au contraire des sages
    J'espère que tu vas bien , ici dans le Var nous avons du vent mais rien à voir avec ce qu'il y a dans d'autres régions !! demain je vais passer trois jour à Cannes
    Bon week-end Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Claude,
    merci de ton passage sur mon blog, comme tu le dis toutes les plantes ont des vertus médicinales, mais il faut les connaître pour les utiliser.
    Bonne journée, bons baisers

    RépondreSupprimer
  10. "Les chants désespérés sont les chants les plus beaux" ...

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claude
    Un très beau texte oui j'aimerai bien le rejoindre ce brave indien, mais ils n'ont pas toujours été en paix les pauvres je te souhaite une douce journée ainsi qu'un très bon weekend amitié
    Marlène

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Claude,
    C'est souvent sous prétexte de les convertir au christianisme que les envahisseurs blancs ont massacré des peuples en particuliers ce magnifique peuple d'Indiens... Comme quoi, le Nazisme existait bien avant la naissance d'Hitler.
    Et dire qu'étant enfant, je regardais les westerns et me réjouissais de voir périr ces " Sauvages d'indiens " doués pour scalper leur prisonniers.
    Ca y est ! Tout en dégustant la galette des rois, nous avons repris la licence cycliste 2017...
    Bonne soirée et bon week-end.
    Amité, cher Claude
    Hugues

    RépondreSupprimer
  13. ne sommes nous pas devenu ce sauvage ici et maintenant ?

    RépondreSupprimer
  14. bonjour claude , ton texte estsi bien écrit , mais Je crains hélas que les blancs n'aient pas réellement eu besoin de "monter" les tribus l'une contre l'autre, les relations inter-tribales portaient souvent en elles mais souvenance lointaines les guerres indiennes telles qu'on les voyais dans les westerns ne concernent que le reliquat d'un peuple déjà largement décimé ???, il y aurait tant a dire vaste sujet mais oh combien intéressant bonne journée et prenez soin de vous deux amitié monette

    RépondreSupprimer
  15. Une très belle prière si juste, si vrai!

    je te joins celle-ci que j'aime beaucoup

    Prière des Indiens Ojibwas

    indien ojibwa




    O Grand Esprit, dont j'entends la voix dans les vents
    et dont le souffle donne vie à toutes choses, écoute-moi.

    Je viens vers toi comme l'un de tes nombreux enfants;
    je suis faible... Je suis petit..
    j'ai besoin de ta sagesse et de la force.

    Laisse-moi marcher dans la beauté,
    et fais que mes yeux aperçoivent toujours
    les rouges et pourpres couchers de soleil.

    Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées,
    et rends mes oreilles fines pour qu'elles puissent entendre ta voix.

    Fais-moi sage, de sorte que je puisse comprendre
    ce que tu as enseigné à mon peuple
    et les leçons que tu as cachées dans chaque feuille et chaque rocher.

    Je te demande force et sagesse,
    non pour être supérieur à mes frères,
    mais afin d'être capable de combattre mon plus grand ennemi, moi-même.

    Fais que je sois toujours prêt à me présenter devant toi
    avec des mains propres et un regard droit.
    Ainsi, lorsque ma vie s'éteindra
    comme s'éteint un coucher de soleil, mon esprit pourra venir à toi sans honte

    Bon dimanche

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude