lundi 19 septembre 2016

LE CLOWN



Il est, et c'est notoire, une bien étrange chose,
En rencontrant un clown, de prendre un air joyeux,
Sait t-on qu'en son sein son cœur est bien morose,
Et que pour le masquer, il fait sourire ses yeux.

Pliant sous sa peine, jamais personne n'ose,
Enlever au chagrin son voile pernicieux,
Prenant la gaieté comme une belle chose,
Et refoulant en soi la douleur de son mieux.

Un monde de l'oubli, voici un drôle d'usage,
Mais n'allons pas juger, ce ne serait pas sage,
Ni croire qu'il est vrai, tout ce bel air moqueur.

Le clown vous fait rire, et c'est bien la sa force,
Mais une fois dans sa loge, tombe son écorce,
L'homme qui vit au dehors est mort à l'intérieur.

Claude Lepenseur le 5 juin 2014


11 commentaires:

  1. coucou claude
    il est triste ton poème hiihhi change la fin
    non je rigole va
    passe un bon mardi
    gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  2. Encore une belle illustration de "Il ne faut pas se fier aux apparences".
    Toujours faire rire, sans montrer sa peine et ses chagrins et passant souvent pour un farfelu alors qu'il y a plein de profondeur à l'intérieur ...
    Très beau poème.
    Bon mardi, avec un temps mitigé ...
    Bisoux, claude

    RépondreSupprimer
  3. Pour ta visite matinale Claude, merci !

    Un bien beau poème traduisant ce chagrin profond que cachent parfois les clowns sous leurs sourires éclatants et leurs facéties.
    Le portrait est superbe aussi !
    je te souhaite un très bon mardi
    Bien amicalement
    Paula

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude,
    Avant tout je me suis inscrite à ton blog qui est magnifique.
    Ce poème est un peu triste, mais c'est vrai qu'on y pense jamais le clown fait toujours rire mais que se cache t'il derrière son maquillage ?
    Belle journée Claude, bises !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude, sous son apparence joyeuse se cache de la tristesse.. C'est un beau poème...
    Bon mardi, bons baisers

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude
    Que c'est beau ce poème pour ce pauvre petit clown et c'est vrai que nous ne savons pas ce qu'il cache derrière son sourire bien souvent de la tristesse mais il ne le montre pas.
    douce journée
    amicalement
    Marlène

    RépondreSupprimer
  7. bonsoir claude
    C'est triste mais magnifique,un plaisir à lire. très beau poème claude mais un clown garde toujours son instinct de vie et de partage, pour apaiser et donner On dit souvent que derrière le sourire et les cabrioles des clowns, se cache une grande peine. oui je le confirme et qu'ils utilisent leur humour pour le cacher bisouss claude et petite marie douce soirée monette

    RépondreSupprimer
  8. Moi qui ne suis pas fichu de faire rimer deux vers, je suis émerveillé par ce talent ignoré d'un grand public. Ton clown me fait penser à "Patoche" dans: Sous le plus grand chapiteau du monde... Un médecin recherché par la police. Un clown adorait par tout le monde tant sa bonté est grande.
    Bonne journée.
    Amicalement
    Hugues

    RépondreSupprimer
  9. Merci Claude pour ton soutien et ton amitié
    qui me sont d'un grand réconfort
    Bonne journée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  10. bel écrit Penseur du jour
    Je ne dois pas être comme tout le monde quand je suis triste , je ne sais pas faire rire......

    RépondreSupprimer
  11. Excuse moi ...je recommence , efface le commentaire precedent ...s'il te plait .
    Je decouve ce blog avec beaucoup de plaisir , je ne savais pas que tu avais aussi ce talent d'ecriture
    Ce clown ne deroge pas au fait qu'on dit souvent que se cacher sous un large sourire permet de mieux cacher sa peine !
    Bravo à toi
    Encore un très beau blog !
    Bises

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude