samedi 10 septembre 2016

L'ARBRE MORT



Près d'un arbre mort,
Le soir je m'endors,
Squelette délabré,
Il est riche d’années,
Avec tous ses ans,
Il enseigne aux vivants,
Même vieux, soyez fiers,
De ce que vous fîtes sur terre.
Ne rougissez pas de votre vie,
Elle fut bien remplie,
Vous avez offert le meilleur,
Pour obtenir le bonheur.
Vous n’avez rien à regretter,
Personne ne peut vous reprocher,
Même devant le malentendu,
Vous avez fait ce que vous avez pu.
Et en pensant à tout ça,
Une petite voix me parle tout bas,
Car ce soir près de mon corps,
Un vieil arbre s’endort.

Claude Lepenseur le 10/08/1973

11 commentaires:

  1. Waouh !!! c'est rudement beau !!! je savais que tu avais des facilités pour l'écriture, mais la vraiment chapeau !!!
    A bientôt Claude, bises à vous deux

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Merci pour tes commentaires sur mon blog Ekla malgré mon silence, mais je suis surtout sur mon blog Center.

    Tu as écris un très joli texte. Et oui, on fait ce que l'on peut pour avancer, ne rien regretter, penser au présent et à l'avenir !

    Je suis malade, une polyneuropathie depuis mai 2014, pendant un moment, je marchais avec un rolator mais grâce à mon kiné, je peux remarcher seule; Le Lyrica que je prends pour moins souffrir me fait oublier le présent mais, je garde le moral !

    à bientôt
    Amicalement
    CHANTOU

    RépondreSupprimer
  3. Beau texte ! et belle photo ... même morts, les arbres restent beaux !!!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude
    en 1973 tu as écris ça?waouh tu dois avoir un stock de tes écrits,t'es génial
    Merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Claude,
    bel écrit qui nous compare aux arbres.. Eux aussi ont une vie...La notre est plus courte que la leur.. Bon dimanche, bons baisers

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Claude
    Très émouvant ton poème, ce texte est magnifique
    Je te souhaite un bon dimanche Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  7. bonjour claude ,
    quel bel écrit je suis scotché et reste béat d'admiration je l'ai relue deux fois merci claude ,, pour moi la mort d'un arbre m'est insupportable souvent près d'eux je viens rechercher un peu de chaleur merci claude pour ce cadeau bonne soirée amitié monette

    RépondreSupprimer
  8. bonjour claude
    j aime bien tout tes poèmes il y a tellement du vrais dedans
    tu aime écrire toi -( bravo)
    passe une bonne semaine avec ta petite marie
    gros bisous a vous deux
    dany

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Claude

    Un bel hommage à cet arbre, celui de la sagesse certainement ?
    Ton écrit de 1973 n'a pas pris une ride !
    belle nouvelle semaine !
    Bien amicalement
    Paula

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Claude
    Merci de tes passage, je vois que tu as remis des poèmes je viens de lire les deux dernier qui sont magnifique, un bel écrit pour ce pauvre arbre je crois que cette années encore il y en a des squelette qui auront du mal à reprendre vie les années à venir avec tout ces feux certaines ne reprendrons pas malheureusement
    douce journée amicalement
    Marlène

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Claude
    Le petit coucou du matin pour te souhaiter une douce journée
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude