mardi 6 septembre 2016

BEAUTÉ RECHERCHÉE


Philosophe, s’il te plait, Parle-nous de la Beauté,
Dis-nous ou la trouver, ou doit-on la chercher ?
Comment mener la quête, quand on est sans boussole ?
Est-elle dans l’attitude, ou dans les belles paroles ?
La beauté d’un visage, ou d’un corps de déesse,
Permet-elle à une âme d’éviter la détresse ?
La vrai beauté, n’est pas synonyme de gloire,
Elle se voit au grand jour, se devine dans le noir.
La beauté nous permet d’éviter les ténèbres,
Elle fait voir l’essentiel, et écarte l’éphémère.
Je pense l’avoir vue, au sommet des montagnes,
Sur le bord de la mer, et en pleine campagne.
Certains l’ont aperçue par-delà le levant,
D’autres l’ont vu naître le soir au couchant.
Toi qui cherche la beauté, et qui voudrait la voir,
Regarde plus souvent, ton image dans le miroir.
Avoir confiance en soi, ne pas avoir peur,
Et vous découvrirez un jardin plein de fleurs.
La beauté est en toi, apprend à la regarder,
Tu sauras ce que c’est, d’aimer et d’être aimé.

Claude Lepenseur le 5 décembre 2011
Texte non libre de droit

8 commentaires:

  1. OUI ,oui,la beauté passe déja par notre façon de nous voir,
    oui bravo Claude pour cette vérité
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  2. La beauté je l'ai vu qui se penchait sur la terre par l’embrasure du soleil couchant et rougeoyant .
    Marie

    RépondreSupprimer
  3. La beauté est dans notre façon de regarder les choses et les êtres ...
    Bon mercredi et ... à la semaine prochaine !
    Gros bisoux, claude

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Claude, la beauté se trouve paertou, à nous de la découvrir..
    Bonne journée, bons baisers

    RépondreSupprimer
  5. coucou claude et bien un très beau poème ça
    avec beaucoup d amitié je vous souhaite un bon jeudi
    bisous a vous deux
    tu deviens un fidèle de mon blog toi trop mimi ça iiihih

    RépondreSupprimer
  6. Oh merci Claude de nous régaler à nouveau avec tes magnifiques poèmes , je dois reconnaitre que pour moi c'est un plaisir de les lire, j'en suis ravie
    Bonne journée Claude
    Bisous Hélène

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Claude,
    je t'aperçois parfois au gré des passage chez mes amis, mais cette fois me voilà chez toi et toute chamboulée par tes merveilleux vers! Philosophie et poésie en même temps et même spiritualité?
    Ce poème est vraiment superbe. Un beau texte que je vais méditer il le mérite bien.
    Faire pousser ces légumes est du même ordre d'idée, faire du bon et respecter cette terre qui nous est confiée. Sur cette terre où l'on trouve tant de beauté,mais hélas tant de gens qui ne voit que ce qu'elle peut rapporter, au risque de la rendre stérile, qu'importe les suivants.... ils se débrouilleront. Quel mépris pour ce si beau cadeau.
    Ca me met trop souvent en colère ces attitudes, contre lesquelles on a tant de mal à lutter.
    Merci pour ces jolis mots arrangés si bellement et si brillamment.
    Amicalement.
    PS: Pour les insecticides les capucines ne m'ont jamais servi à rien, elles n'ont jamais attrapées de pucerons (sauf une l'an passé en pleine chaleur) mais le cerisier fleur avait tout pris!
    L'artichaut en a eu cette année (bon c'est sa 1ère année, une seule fleurs) et les fourmis s'en sont occupées. Comme on ne voulait pas le manger, on l' laissé aux fourmis et la fleur n'en a pas été gênée.

    RépondreSupprimer
  8. "la beauté est partout pour qui veut bien la voir" !
    belle fin de semaine Claude

    RépondreSupprimer

Aux personnes qui désirent me laisser un commentaire qui n'a aucun rapport avec le texte de mon article, je leur demande d'utiliser le livre d'or en haut à droite du blog, ou si c'est un message particulier, d'utiliser le formulaire de contact juste sous le livre d'or
Je vous remercie de votre compréhension
Claude